Chirurgie robotique


Le développement de la chirurgie robotique constitue une avancée majeure dans le domaine de la chirurgie mini-invasive.

L’utilisation du robot Da Vinci permet aux chirurgiens de réaliser des interventions en urologie plus complexes pour davantage de patients. Elle permet de diminuer les risques éventuels de complication post-opératoire, d’améliorer la durée de récupération.

Comprendre l’univers de la chirurgie robotique en urologie


Podcast de l’interview du docteur Adjiman sur la chirurgie robotique, pour l’association patients-ensemble.
Ecoutez le podcast

Quel est l’intérêt du robot en chirurgie ?

Le concept de chirurgie mini-invasive a été créé il y a plus de 20 ans. Il consiste à effectuer l’intervention que l’on aurait faite en ouvrant (chirurgie à ciel ouvert), par l’utilisation de petits orifices d’accès dans lesquels des trocarts sont placés permettant la mise en place d’instruments chirurgicaux. La cœlioscopie a été la première étape de ce concept. Elle a permis de diminuer la convalescence post opératoire.Ses limites sont la rigidité des instruments limitant l’accès à certaines zones chirurgicales et une vision 2 D.

 

Les avantages de l’utilisation du robot en chirurgie

Accompagnement du mouvement du chirurgien

Les bras articulés

L’utilisation de bras articulés qui retranscrivent parfaitement chaque mouvement des mains du chirurgien depuis la console. Ces instruments sont articulés et miniaturisés (l’extrémité mesure de 2 à 5 mm). Cela augmente considérablement la puissance de travail.

La vision 3D grâce au binoculaire haute définition

Le binoculaire haute définition

L’utilisation d’une caméra très particulière : le binoculaire haute définition. On peut ainsi dire que le chirurgien à la console a réellement la tête placée dans l’espace anatomique du patient. Il peut ainsi multiplier les angles de vue, avoir une vision agrandie jusqu’à 10 fois ce qui peut être très utile pour certains détails anatomiques. Notamment lorsqu’on envisage une chirurgie extrêmement préservatrice ce qui est le cas en matière de cancer de prostate et de cancer du rein.

Les avantages de la chirurgie robotique

Chirurgie mini-invasive

C’est une chirurgie mini-invasive : il n’y a pas d’incision cutanée large puisque l’intervention se fait par des petits orifices (trocarts).

Amélioration de la dextérité

Les instruments du robot Da Vinci sont de dimension réduite (2 à 5 mm) permettant un geste extrêmement précis et offrent une rotation à 360°, articulés, dont la puissance de travail est supérieure à la main humaine.

Grande qualité de vision du champ opératoire

La fonctionnalité de la caméra du robot (binoculaire haute définition offrant une vision 3D) permet soit d’avoir une vision panoramique du champ opératoire, soit une vision extrêmement précise agrandie 10 fois, très utile lors de certains temps chirurgicaux pour la préservation de structures précieuses en urologie (vaisseaux sanguins, nerf de l’érection, sphincter urinaire…)

En urologie, les chirurgiens urologues équipés de ce robot réalisent ainsi un panel d’interventions : prostatectomie totale, adénome de prostate, cystectomie totale, néphrectomie partielle ou totale, chirurgie réparatrice du rein (pyéloplastie) et enfin chirurgie du prolapsus (descente d’organe).

Chirurgie robotique en urologie : quels bénéfices pour le patient ?

  • Durée d’intervention plus courte
  • Réduction des saignements pendant l’intervention 
  • Diminution du risque des infections post-opératoires
  • Moindre douleur post-opératoire
  • Suites opératoires plus rapides
  • Durée d’hospitalisation plus courte
  • Récupération fonctionnelle plus rapide
  • Peu de cicatrices visibles
  • Récupération plus rapide de la continence urinaire
  • Récupération plus précoce de la sexualité
Le Docteur Stéphane Adjiman s’exprime en son nom propre, il ne bénéficie d’aucun soutien financier de la part de la société Intuitive Surgical qui commercialise le robot Da Vinci. Il n’a pas de conflit d’intérêt. 
L'urologie et la chirurgie robotique

Quels sont les futurs développements en urologie pour la chirurgie robotique ?

La chirurgie robotique va de pair avec les innovations technologiques qui sont permanentes, ce sont pratiquement toutes les étapes des interventions chirurgicales qui peuvent faire l’objet d’innovation technologique, miniaturisation des instruments, développement de nouveaux instruments chirurgicaux couplé au système d’imagerie permettant le repérage encore plus précis des lésions à traiter. En urologie, on peut par exemple imaginer de coupler l’imagerie 3D pour le repérage des tumeurs du rein pour augmenter la sécurité lors de l’ablation de la tumeur tout en préservant le maximum de tissu rénal sain avoisinant. Le champ théorique parait quasi infini pour tendre vers une chirurgie encore plus précise et mini-invasive.

Le développement de la chirurgie robotique est sans doute l’avenir de la chirurgie.